La Solution au Problème de la Pauvreté

wealth_news

La solution au problème de la pauvreté n’est pas de partager les richesses comme le prétendent certains. Ce n’est pas non plus de travailler plus pour gagner plus comme le prétendre d’autres. Beaucoup de gens travaillent comme des chiens et sont encore pauvres. Leur labeur sert à enrichir les autres qui sont assez intelligents pour les employer et les payer juste de quoi survivre. Non, la pauvreté est une question de perception et pour la résoudre, c’est la perception qu’on en a qui doit changer.

Pour changer la perception de la pauvreté (ou de la richesse, cela va de soi), il faut faire trois choses : relativiser, valoriser et positiver.

Il faut tout relativiser et percevoir les choses sous différents angles. Celui qui est riche pour celui-ci pour être pauvre pour celui-là. Le milliardaire considère le millionnaire comme un pauvre et le premier trilionnaire méprisera tout le monde. Donc, pauvreté et richesse sont relatives. Le peu d’argent que vous considérez avoir aux USA peut valoir des millions au Vénézuela ou au Zimbabwe. Sans le savoir, vous êtes un millionnaire voire un milliardaire quelque part sur la terre. Il vous faut juste vous rendre dans ce coin du monde pour réclamer votre titre et être reconnu pour ce que vous êtes.

Ensuite, il faut valoriser ce qu’on a. Il faut valoriser ce qu’on est. Il faut vous voir comme riche et non comme pauvre (bannissez ce mot de votre vocabulaire) peu importe le montant que vous avez sur votre compte en banque ou dans votre portefeuille. Si vous avez $100 sur votre compte, il ne faut pas vous plaindre d’avoir peu d’argent. En fait, tout est dans le langage que vous utilisez. Par exemple, au lieu de dire j’ai $10, dites plutôt que vous avez 100 millionièmes de billion de dollars. Ne vous sentez-vous pas plus riche d’un coup ? Essayez pour voir.

Finalement, il faut positiver. La pensée positive est très utile en ce qu’elle vous permet d’être optimiste et de percevoir autrement votre situation financière. Il faut commencer par vous désigner autrement, il faut vous voir comme quelqu’un de fortuné (nous sommes tous fortunés quelque part). Il faut vous trouver des épithètes qui valorisent votre situation. Il faut vous trouver des noms valorisants. Tout comme il y a des milliardaires, des millionnaires, il pourrait y avoir aussi des cent-milaires, des dix-milaires, des milaires, des centaires, des unitaires, des décimaires, des centimaires, etc. Vous pouvez être un moindre millionnaire mais être un riche cent-millaire. Vous pouvez être un moindre dix-milaire mais un riche milaire, et comparé à un unitaire, vous êtes immensément riche. Vous pouvez être un moindre unitaire mais comparé à un centimaire, vous être extrêmement fortuné. Alors ? Alors ?

Jonel Juste 

Advertisements

Author: jjuste02

Journalist, Communication Specialist, Social Media Marketer, blogger, writer, etc.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s