Le paradoxe d’écrire en Haïti (VIDEO)

Par Jonel Juste

20161120_155822Haïti, un pays à fort taux d’analphabétisme (répète-t-on souvent), est un pourtant un véritable vivier d’écrivains. Ce que plus d’un considèrent comme un paradoxe. Beaucoup d’écrits mais peu de lus, croirait-on. Et pourtant la littérature haïtienne est l’une des plus florissantes dans le monde. Comment les auteurs haïtiens vivent-ils ce paradoxe. Les écrivains Gary Victor, Yanick Lahens et Edwige Danticat ont pu répondre à cette douloureuse question qui leur a été posée dans le cadre de la 33e édition de la Foire du livre de Miami par la   présidente de la FOKAL (Fondasyon Konesans ak Libète), Michèle Pierre-Louis. La foire s’était déroulée du 18 au 20 novembre 2016 à Miami-Dade College. Regardez la vidéo ci-dessous.  

Advertisements

Author: jjuste02

Journalist, Communication Specialist, Social Media Marketer, blogger, writer, etc.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s