Netflix supprime une vidéo suggérant que les Haïtiens ont aidé à propager le sida

 

flex

Les Haïtiens auraient contribué à propager le sida dans le monde en emportant avec eux la maladie du Congo vers Haïti puis vers le reste du monde, selon une série documentaire de dix épisodes appelée «History 101» diffusée sur Netflix. 24 heures après que les Haïtiens, particulièrement aux USA, aient réagi avec indignation sur les réseaux sociaux, la plateforme de vidéo en streaming a supprimé l’épisode 9 intitulée SIDA.

Netflix a repris une vieille théorie sur l’origine et la propagation du sida dans une série documentaire intitulée “History 101”. Dans le 9ème épisode de la série intitulée SIDA, Netflix a expliqué la façon dont le virus tire ses origines du Congo et a été ramené en Haïti par des Haïtiens travaillant dans ce pays africain. Une théorie controversée qui ferait des Haïtiens un élément clé de la propagation du virus sur le continent américain, puis le reste du monde.

netflixx

À propos des origines de la maladie, la narratrice du segment SIDA a déclaré: “Le VIH vient des chimpanzés. Vers 1920 en République démocratique du Congo, un chimpanzé infecté a soit été mangé, ou que son sang fut mélangé à celui d’un humain, peut-être lors d’une chasse. En 1960, le virus a atteint Haïti, où vivent de nombreuses personnes ayant travaillé au Congo et qui ont peut-être ramené la maladie avec elles”. “En 1980, jusqu’à 300 000 personnes dans le monde sont probablement infectées”, a ajouté la narratrice alors que la vidéo montre des flèches rouges partant d’Haïti vers les États-Unis et dans de nombreuses autres régions du monde.

L’idée que les Haïtiens aient aidé à propager le virus a valu une stigmatisation sévère à la communauté haïtienne aux États-Unis au début des années 80. Le Centre américain de contrôle des maladies (CDC), qui a commencé à enquêter sur la maladie mystérieuse et souvent mortelle en 1981, avait même identifié les immigrants haïtiens, les toxicomanes par voie intraveineuse, les homosexuels et les hémophiles comme des groupes à haut risque. En 1985, le CDC a rayé les Haïtiens de cette liste après des protestations de la part des Haïtiens.

Cependant, le combat n’était pas terminé. Les Haïtiens ont dû s’opposer à une autre recommandation discriminatoire de la Food and Drug Administration (FDA). En 1983, l’agence a recommandé d’interdire les dons de sang des personnes qui ont émigré d’Haïti après 1977, l’année où l’épidémie aurait commencé. En avril 1990, une foule que la police de New York estimait à 50 000 personnes et qui, selon les organisateurs du rassemblement, était de près de 80 000 personnes (voir photo), a traversé le pont de Brooklyn jusqu’au centre-ville de Manhattan, a écrit le New York Times. Selon le blog communautaire LunionSuite, «la taille, le militantisme et l’effusion massive ont envoyé des ondes de choc à travers l’establishment politique américain».

Les dirigeants des organisations haïtiano-américaines et les organisateurs du rassemblement ont qualifié la recommandation de la FDA d’irrationnelle et raciste, affirmant que les Haïtiens n’étaient pas plus susceptibles de porter le virus du SIDA que les autres groupes ethniques. ” Cette politique part du principe que le sang haïtien est sale, qu’il serait infecté par le virus VIH. La décision n’est pas fondée sur les préférences sexuelles, mais sur la nationalité, l’ethnie ”, a déclaré le président de la Coalition haïtienne sur le sida, le Dr Jean Claude Compas.

Après la marche, à Washington, un comité consultatif a voté pour exhorter la FDA à abandonner la politique d’exclusion des donateurs basée sur l’origine géographique ou nationale, a rapporté le New York Times. Un mois plus tard, l’interdiction a été levée.

Jusqu’à aujourd’hui, les Haïtiens ont le sentiment de devoir constamment protester contre la stigmatisation liée au VIH / SIDA qui semble difficile à éliminer. Rien qu’en 2017, la presse a rapporté les propos peu flatteurs de Donald Trump envers les Haïtiens. Le président américain aurait déclaré que les immigrants haïtiens “ont tous le sida”. Une déclaration qui a blessé et rendu furieuse la communauté haïtienne une fois de plus.

Maintenant, Netflix vient de raviver la douleur haïtienne le segment SIDA de la docu-série « History 101 ». Contrairement aux années 80, la protestation était cette fois principalement en ligne, mais n’était pas moins efficace. Des milliers d’Haïtiens du monde entier ont pu poster leur indignation et leur colère via des plateformes sociales telles qu’Instagram, Twitter, Facebook, WhatsApp, etc. Le traumatisme est toujours vivant pour de nombreux Haïtiens ayant vécu les moments difficiles de la stigmatisation. «Je ne pourrais jamais oublier l’une des brimades que j’ai reçues dans les années 80 en primaire, lorsque même des Noirs ont dit que les Haïtiens avaient le sida et l’ont introduit aux États-Unis», se rappelle une Haïtiano-Américaine sur Instagram. “Inacceptable, il faut enlever le segment de la série”, a dit un autre. « C’est scandaleux ! On ne nous manquera pas de respect une deuxième fois », a écrit un troisième utilisateur d’Instagram.

Une pétition a été créée sur le site Change.org et a recueilli, au moment où nous écrivions ces lignes, plus de 16 000 signatures. Et ce samedi, 24 heures après que les Haïtiens ont commencé à s’indigner, Netflix a fait machine arrière et a enlevé le segment SIDA de sa plateforme. Les Haïtiens ont été soulagés de voir que le géant du streaming a cédé à leur demande de supprimer l’épisode. “L’Union fait la Force” a publié en français le comédien Haïtiano-Américain Vlad Calixte (JustVlad) sur Instagram.

flix

« Nous avons également besoin que Netflix nous présente des excuses et diffuse une rétractation complète à tous ses clients. Enlever le segment en catimini ne suffit pas », a réagi un autre utilisateur d’IG. Enfin, quelqu’un craignait que Netflix ne remette le segment scandaleux en ligne lorsque tout le monde se soit calmé.

Jonel Juste, Miami, 6 Juin 2020

 

Author: jjuste02

Journalist, Communication Specialist, Social Media Marketer, blogger, writer, etc.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s