Non, les Noirs ne sont pas devenus Chrétiens à cause de l’esclavage

PhilipIl est un gros mensonge que font courir certains aujourd’hui sur les chrétiens noirs. On fait croire que ces derniers n’auraient pas connu le christianisme si ce n’était l’esclavage. Or d’après les recherches, il semble même que le christianisme ait été introduit en Afrique bien avant l’Europe. Il y a eu des chrétiens Africains bien avant des Européens. 

Le premier chrétien africain qu’on identifie en général dans la Bible est l’eunuque éthiopien évangélisé et baptisé par Philippe dans Actes 8: 26-39. Cet eunuque était venu à Jérusalem pour adorer Jéhovah, le Dieu d’Israël et, lors de sa rencontre avec l’Apôtre Philippe, il lisait un passage du livre d’Esaïe. Cet homme s’était fait baptiser et retourna dans son pays avec sa nouvelle foi chrétienne, comme nous le lisons dans le Nouveau Testament. L’Éthiopie (région du Haut-Nil) a vu la croissance dynamique de l’église au cours des premiers siècles après le Christ, et la légende la relie à la conversion de Philippe.

Cependant, la relation entre le christianisme n’a pas vraiment commencé avec l’eunuque. Pour être honnête, elle remonte à Christ lui-même lors de sa fuite en Egypte, un pays africain. Dans un article publié dans Christianity Today intitulé « Que dit l’histoire des premiers chrétiens d’Afrique? », Elesha Coffman écrit que “L’Égypte revendique même des visiteurs chrétiens antérieurs: Jésus et ses parents, qui ont fui en Égypte pour échapper au meurtrier du roi Hérode (Matthieu 2: 13-18). Bien qu’aucune église ou convertie n’ait été liée à cet épisode, il est rappelé dans la liturgie copte, qui dit: “Réjouissez-vous et réjouissez-vous, ô Égypte, ses fils et toutes ses frontières, car le Seigneur de l’homme est venu à toi. ” Une citation de 1958 des Enfants du Sacré-Cœur en Rhodésie du Nord dit: “Quand Jésus fut persécuté par l’Hérode européen, Dieu l’envoya en Afrique; nous savons par là que les Africains ont naturellement un véritable esprit de christianisme”.

Plus tard, lors du ministère terrestre de Jésus, le Nouveau Testament de la Bible mentionne plusieurs événements au cours desquels des Africains ont été témoins de la vie du Christ et du ministère des apôtres. Il est possible que l’histoire du christianisme en Afrique ait commencé lorsque ces Africains ont partagé ce qu’ils ont vu avec d’autres Africains.

L’évangile de Luc rapporte qu’un Cyrénéen a été obligé de porter la croix de Jésus, avant sa crucifixion. Cyrène était située en Afrique du Nord. Le livre des Actes mentionne que, le jour de la Pentecôte, des Egyptiens et des Cyrénéens faisaient partie de la foule et ont entendu les apôtres proclamer l’Evangile dans leurs langues maternelles. A part l’histoire de l’eunuque, le livre des Actes rapporte que, après le voyage missionnaire des apôtres à Chypre, de nouveaux convertis de Chypre et de Cyrène prêchaient l’Évangile aux Grecs d’Antioche.

Dans le livre des Actes des Apôtres, au chapitre 13, verset 1, est mentionné parmi les prophètes et les docteurs de l’Église d’Antioche, un certain « Syméon appelé Niger », ce qui signifie « le noir ». Certains ont vu dans ce personnage la figure de Simon de Cyrène qui aurait rejoint, avec ses fils, la communauté des chrétiens.

Selon une tradition ancienne, poursuit Christianity Today, Marc était le premier missionnaire en Afrique. Les premiers écrivains chrétiens Clement et Eusebius rapportent tous les deux que Marc a prêché à Alexandrie, en Égypte; Eusebius note qu’il a été martyrisé à cet endroit. La tradition est difficile à corroborer davantage. Cependant le christianisme est venu à Alexandrie, il est rapidement devenu fort. Alexandrie était l’un des trois plus importants “voir” ou centres d’église, dans le monde antique, avec Rome et Antioche.

L’ancien christianisme africain était essentiellement confiné à l’Afrique du Nord – Égypte, Nubie et Éthiopie. Les églises de ces régions ont maintenu des liens étroits avec la chrétienté orientale et ont apporté de nombreuses contributions importantes. La tradition produisit des géants spirituels tels que Origène, Antoine et Augustin. Il a également produit des variations jugées hérétiques par les premiers conseils, indique Christianity Today.

Comme on le voit, l’histoire du christianisme africain n’a pas commencé avec l’esclavage des noirs et ceux-ci ne sont pas devenus chrétiens à cause l’esclavage. La vérité est que les anciens colons ont utilisé la Bible et le christianisme à leur avantage afin de justifier leur racisme et leur barbarie.

Jonel Juste 

Advertisements

Author: jjuste02

Journalist, Communication Specialist, Social Media Marketer, blogger, writer, etc.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s