“Carrefour de Nuit” Vient Enrichir la Littérature de la Diaspora

Carrefour de NuitLe journaliste et poète Jonel Juste vient de publier son tout dernier ouvrage « Carrefour de Nuit » à Miami. L’écrivain a déjà à son actif plusieurs publications (poésie, nouvelles, essais) qui sont disponibles sur Amazon (e-Book). « Carrefour de Nuit » est toutefois le premier livre de l’auteur à être imprimé. Le nouvel ouvrage de 116 pages a été publié en trois langues (créole, français, anglais). L’explication derrière ce trilinguisme est à aller chercher du côté de la vie passée du poète qui a grandi avec le français et le créole en Haïti avant d’adopter l’anglais lorsqu’il s’est établi en Floride il y a près de dix ans. Cette nouvelle publication vient enrichir la littérature de la diaspora locale. Jonel Juste a accordé une interview exclusive à Le Floridien.

Le Floridien : Jonel Juste, vous êtes journaliste, poète et nouvelliste. Vous venez de publier « Carrefour de Nuit », votre nouvel ouvrage. Parlez-nous en un peu.

Jonel Juste : Je salue les lecteurs du Floridien. Le cas de « Carrefour de Nuit » est un peu compliqué. C’est à la fois mon 8e ouvrage sous format eBook (livre électronique) et mon premier livre imprimé. J’avais d’abord publié ce livre en 2012 en France (Editions Edilivre). Cependant, c’était une version électronique à laquelle peu de gens avaient accès. Après plusieurs années passées à publier d’autres eBooks (au total sept), j’ai remarqué que la plupart des lecteurs étaient restés attachés au livre traditionnel. Certains aiment avoir le livre matériel entre les mains pour le toucher et le sentir (J’espère que mon livre sent bon). Pour cette raison, j’ai décidé de franchir le pas et de publier la version papier de « Carrefour de Nuit » en mars 2020. A travers ce recueil, j’évoque mon pays Haïti, l’amour, l’espoir, les désillusions, avec parfois un brin d’humour et de fantaisie, en utilisant des mots simples pour composer des images fortes, un peu à la manière du grand Jacques Prévert. Il s’agit d’un recueil de poèmes et de nouvelles (short stories) de 116 pages écrits en français, en créole et en anglais.

LF : Parlez-nous du titre du livre « Carrefour de Nuit ». Pourquoi un tel titre ?

Le titre du livre est un hommage à mon quartier, Carrefour (Haïti). J’y ai passé pratiquement toute ma vie, j’y ai fait de belles rencontres ; c’est aussi là que j’ai connu la poésie, l’amour, l’amitié. « Carrefour de Nuit » est le titre de l’un des poèmes de ce recueil qui établit une comparaison entre le paysage de Carrefour le jour qui est différent de celui de la nuit. J’ai préféré Carrefour de nuit. Plusieurs textes du recueil font référence à Carrefour, mais la thématique du livre est beaucoup plus vaste.  Ce recueil a traversé au moins deux décennies et tient compte des divers évènements qui s’y sont produits. Certains récits renvoient aux années Aristide; d’autres font allusion au séisme du 12 janvier 2010 qui a durement frappé Haïti (Et Voilà). L’un de mes poèmes (Yon pa, yon pon) évoque le scandale financier Petrocaribe (2016-2019), soit les milliards de dollars d’aide qui étaient censés développer Haïti mais qui furent dilapidés par les dirigeants haïtiens. J’ai pris également le soin d’inclure des poèmes faisant référence à la pandémie sévissant dans le monde depuis le Printemps 2020.

LF : L’ouvrage est écrit en trois langues (Français, Créole, Anglais). Pourquoi ce choix linguistique ?

L’ouvrage se veut plus cosmopolite, compte tenu de ma nouvelle situation d’immigré qui évolue dans un monde pluriel. Dans mes textes en prose (nouvelles) sont décrits des situations et des personnages de mon pays d’accueil, les USA. Il y a aussi cette volonté de toucher un public qui n’est pas uniquement francophone mais aussi créolophone et anglophone.

LF : Où est-ce que nos lecteurs peuvent se procurer « Carrefour de Nuit » ?

L’ouvrage est publié en mars 2020 et est actuellement disponible sur la grande plateforme Amazon sous format électronique et livre papier. Il suffit juste de taper mon nom ou le titre du livre dans la barre de recherche du site web Amazon et de passer une commande. J’avais projeté de faire une vente-signature à Little Haiti Book Festival. Cependant, à cause du coronavirus, la foire du livre s’est plutôt tenue en ligne cette année. De même pour Miami Book Fair. J’attends que les librairies et les bibliothèques de Miami rouvrent leurs portes afin d’y placer le livre. Je travaille aussi à envoyer « Carrefour de Nuit » à Haïti pour que les lecteurs haïtiens puissent y avoir accès.

Propos recueillis par Dessalines Ferdinand (Le Floridien)  

Article publié sur Le Floridien

Author: jjuste02

Journalist, Communication Specialist, Social Media Marketer, blogger, writer, etc.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s