Adieu Farah-Martine Lhérisson 

farah-lherisson-f

La nouvelle de l’assassinat crapuleux de la poétesse et éducatrice Farah-Martine Lhérisson est tombée comme un couperet. Elle et son mari Lamothe Lavoisier sont tombés, le lundi 15 juin, sous les balles d’assassins qui sont allés leur ôter la vie jusques dans le sanctuaire de leur demeure pour des raisons jusqu’ici inconnues. Ce double meurtre nous fait mal et est condamné unanimement par la société haïtienne.

Comme c’est souvent le cas ces jours-ci, c’est en naviguant sur les réseaux sociaux que j’ai reçu la nouvelle de la mort de l’écrivain Farah-Martine Lhérisson. J’ai dû faire une pause, à la fois troublé et scandalisé. Je n’ai pas connu personnellement Mme Lhérisson, mais je l’ai connu à travers son œuvre “Itinéraire Zéro”, son unique recueil qui l’a consacrée poétesse, sorti en 1995 aux Éditions Mémoire. J’ai pu lire cet ouvrage il y a des années à la Bibliothèque Justin Lhérisson de Carrefour. J’ai pu aussi déclamer certains de ses poèmes lumineux durant l’Atelier de Création Marcel Gilbert tenu chaque samedi à cette même bibliothèque. J’ai été charmé par la concision des textes et la puissance des mots de Farah-Martine qui, je peux le dire aujourd’hui, m’ont marqué en tant que poète.

Et puis il y a ces draps

qui font glisser

mes souvenirs

cette lampe de chevet s’en va mais… reviens

je la veux l’image du tableau d’en face 

je la porterai en écharpe 

elles se sont perdues mes croisières 

 

L’ascenseur descend

cet orgasme m’étreint 

idiote passion des villes

du dehors

 

– J’irai

– Où ?

– Merveilles

– Alice?

– Picasso 

 

La rue ouvre les jambes 

libre cours à la vie

les miennes la sève 

Désespérément moi

à l’aller et au retour

(Itinéraire Zéro, 1995) 

Farah-Martine a fait œuvre qui vaille, non seulement comme poétesse mais comme éducatrice ayant formé  des générations de jeunes Haïtiens à travers son école. Elle était la directrice de l’Ecole Saint-Léonard à Delmas 43. 

Plus d’un ont réagi face à cet acte barbare qui a frappé le monde de l’éducation et celui de la littérature. Le Ministère de la Culture et de la Communication, dans une note de presse, dit avoir appris avec “beaucoup d’émotion et de consternation” l’assassinat de Mame Lhérisson ainsi que son mari. “En tant que défenseur des artistes et des écrivains”, poursuit la note, le MCC dit vouloir “solliciter directement les bons offices de la justice haïtienne sur ce crime crapuleux”. La Direction nationale du livre (DNL) condamne pour sa part un crime “odieux” qui “vient malheureusement s’ajouter à une liste d’actes indignes, barbares, qui salissent l’image de notre société”. Le Centre Pen Haïti quant à lui salue le départ d’une “âme sensible à la beauté des mots et du monde et trouvait le temps de s’impliquer dans des activités autour du livre et de la culture”. Le Centre demande justice et condamne “avec la plus grande rigueur les mains qui arment ceux qui peuvent tuer en toute impunité”.

C’est triste que dans notre pays Haïti, des citoyens de toutes couches sociales continuent de tomber sous les balles assassines. Cette “barbarie institutionnalisée”, pour reprendre les termes du Centre Pen Haïti, n’épargne personne. Les poètes ne sont malheureusement pas exempts car…

Les balles ne savent pas lire

Elles n’ont pas connu les chants d’étoile

Ni croqué les épis gorgés de soleil

Ni vogué sur les bateaux ivres

On les dit aveugles

Les balles assassines

Elles sont aussi ignorantes

Sans foi ni loi

Sans feu ni lieu

Itinéraire zéro

Elles ne connaissent pas les poètes

Elles ignorent la poésie

Les balles ne savent pas lire

Ceux qui les délèguent non plus

Adieu Farah-Martine

Puisses-tu emporter avec toi la rumeur des pluies éternelles

Jonel Juste

 

 

 

 

 

Author: jjuste02

Journalist, Communication Specialist, Social Media Marketer, blogger, writer, etc.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s