Trump Président, Consternation chez les Haïtiens de la Diaspora

Republican Presidential Nominee Donald Trump Holds Election Night Event In New York City

L’élection d’un président républicain aux Etats-Unis mardi soir a été accueillie avec consternation dans la Diaspora, notamment dans la communauté haïtienne de la Floride qui traditionnellement vote démocrate. Certains compatriotes voient en Donald Trump un chasseur d’immigrants illégaux, alors que quelques-uns, affichant leur couleur républicaine, considèrent le milliardaire new-yorkais comme un “génie politique”.

La réaction de la communauté haïtienne de la Floride ne s’était pas fait attendre, elle était connue durant le soir même du déroulement des élections présidentielles américaines du 8 novembre opposant Donald Trump à Hillary Clinton. Les réseaux sociaux étaient en ébullition et les commentaires fusaient de toutes parts. Tous les supports multimédia étaient utilisés par les internautes pour exprimer leur sentiment sur ces élections : textes, photos, vidéos, “memes” etc.

Labrune, une supportrice démocrate, n’avait pas caché son malaise mardi soir constatant le nombre croissant de grands électeurs allant au candidat républicain. Alors que Donald Trump menait 140 à 104 sur sa rivale Hillary Clinton, Labrune a avoué à ses milliers d’amis Facebook qu’elle avait subitement la diarrhée. « C’est surement l’émotion, a répondu l’un deux, va te coucher et tu sauras qui a gagné demain matin », a conseillé l’un de ses amis. « Je ne peux pas aller me coucher, je me retrouve actuellement au QG du parti démocrate attendant les résultats», avoue celle qui a posté une photo de profil avec la candidate démocrate. « Je n’en peux plus de ce suspense », a ajouté Labrune.

Après la proclamation des résultats confirmant la victoire de Trump, Joseph, un démocrate zélé, a pour sa part « félicité l’Amérique d’avoir envoyé un voyou à la Maison Blanche ». Il en a profité pour critiquer le parti démocrate d’avoir imposé Clinton comme candidate aux primaires et d’avoir rejeté la candidature de Bernie Sanders qui, pour Joseph, aurait pu battre Donald Trump hier soir.

Jimmy, autre partisan démocrate, a de son côté, posté une ancienne vidéo de l’ancien président haitien, alors candidat, Michel Martelly lors d’un débat avec sa rivale Mirlande Manigat en 2010 tout en soulignant la similarité avec les candidatures de Trump et Clinton. «Même cas de figure: une élection présidentielle opposant un homme à une femme. L’homme est un amuseur public, un escroc, un type vulgaire ; la femme est une intellectuelle,  une politicienne de carrière, une femme de président, mais elle est discréditée».

Quant à Geneviève, après la débâcle de Clinton, elle va jusqu’à critiquer les Haïtiano-Américains qui ont osé voter pour le candidat milliardaire. « Il y a des Haïtiens qui sont très égoïstes ; ceux-ci votent Donald Trump parce qu’ils sont citoyens américains et ne pensent pas à leurs frères et sœurs qui sont sans papier », s’insurge-t-elle.

Tout au long de la nuit électorale, à mesure les Etats américains tombaient l’un après l’autre dans l’escarcelle du parti républicain, il circulait sur les réseaux sociaux des vidéos d’Haïtiens de la Diaspora qui prétendaient faire leurs bagages afin de rentrer en Haïti en cas d’une éventuelle victoire de Donald Trump. Certains ont posté des « memes » (images humoristiques) montrant des compatriotes avec leur passeport en main, leurs valises toutes faites, attendant anxieusement la proclamation des résultats pour savoir quoi faire.

Il faut dire qu’avant la nuit électorale de mardi soir, il circulait dans la communauté haïtienne une rumeur, de toute évidence fausse, qu’un nouveau président républicain expulserait tous les Haïtiens sans distinction des Etats-Unis qu’ils soient citoyens américains, résidents, détenteurs de TPS ou illégaux. Marie, une femme de ménage qui vit aux USA depuis 30 ans et citoyenne américaine dit craindre Trump comme la peste craignant que celui-ci ne la déporte. « Trump a promis d’expulser tous les immigrants  des USA et ceci quel que soit leur statut », croit-elle dur comme fer.

D’autres compatriotes, après la victoire de Trump, se mettent à entonner l’hymne national canadien, leur passeport en main, une façon de dire qu’ils se prépareraient à immigrer au Canada.

Si dans la grande majorité les Haïtiano-Américains de la Floride se réclament du parti démocrate et voient d’un très mauvais œil une victoire de Donald Trump, il existe cependant des compatriotes, quoique peu nombreux, qui affichent leur préférence républicaine. Lorins voit en en Donald Trump un « génie politique » qui a su faire mieux que Mitt Romney parmi l’électorat non-blanc en 2012 ».

Pour Carl-Henry, Hillary Clinton aurait perdu les élections à cause des actions de sa fondation en Haïti. « On s’attire une malédiction en dérobant le pauvre », écrit-il.

Enfin, Jean Watson voit la main de la justice immanente dans la mésaventure d’Hillary Clinton. « Ironiquement, en 2010, Hillary était intervenue dans les élections haïtiennes pour nous donner Michel Martelly, aujourd’hui elle perd face à un candidat du même calibre de Martelly », poste-t-il.

Jonel Juste

Advertisements

Author: jjuste02

Journalist, Communication Specialist, Social Media Marketer, blogger, writer, etc.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s